ONU : LA COREE DU NORD MALTRAITE SES HANDICAPES.

Publié le par Philippe

Coree Nord ONU : LA COREE DU NORD MALTRAITE SES HANDICAPES.

Voici quelques jours que je publiais un article sur la Corée du Nord et les avortements forcés pratiqués sur des femmes emprisonnées ou des médecins civils dont le but est d'éradiquer les populations "batardes" dont font parties les personnes handicapées.

Voici que peu de temps après, jean-Louis F. publiait sur le groupe cet article qui vient compléter les premières informations.

Il s'agit d'une dépêche de l'AFP publiée le 6/10/2006 sous le titre La Corée du Nord maltraite ses handicapés: ONU

En voici le contenu :



Les handicapés sont l'objet d'une "discrimination impitoyable" en Corée du Nord, où ils sont détenus dans des camps dans "des conditions dures et inhumaines", affirme un rapport de l'ONU nouvellement publié.
Selon ce rapport de Vitit Muntarbbhorn, rapporteur spécial de l'ONU pour les droits de l'Homme en Corée du Nord, les personnes handicapées sont éloignées de la capitale, Pyongyang.

"Celles qui souffrent de handicaps mentaux sont détenues dans des zones ou des camps connus sous le nom de +section 49+ où les conditions sont dures et inhumaines", affirme-t-il.

Le document accuse les autorités nord-coréennes de pratiquer "une discrimination impitoyable envers les personnes handicapées en les plaçant dans ces camps où ils sont affectés selon la nature de leur déficience.

"Des transfuges de Corée du Nord témoignent tous qu'il existe des camps pour les nains dans le pays", affirme-t-il. "Les nains ne sont pas autorisés à avoir des enfants, bien que les mariages soient permis".

Le rapport évoque aussi le sort des femmes, affirmant qu'elles sont victimes de violences à la fois à la maison et au dehors.

"Il y a des informations sur des trafics de personnes et des cas d'exploitation sexuelle, qui affectent sévèrement les femmes". indique l'étude. "Récemment, plus de femmes que d'hommes ont cherché refuge dans les pays voisins et beaucoup ont été exploitées".

Le rapport souligne l'impact de la famine et des désastres naturels ayant affecté la Corée du Nord au milieu des années 1990 sur les femmes, "qui deviennent plus vulnérables aux trafics et à d'autres formes d'exploitation, comme la prostitution".

Il appelle la Corée du Nord à appliquer pleinement les traités internationaux sur les droits de l'Homme qu'elle a signés, à libéraliser ses lois, politiques et pratiques, afin d'assurer le respect d'une large série de droits civils, politiques, sociaux, économiques et culturels.

Il appelle également Pyongyang à lever toute discrimination contre les femmes, les enfants, les personnes agées et les handicapés.

Retrouvez tous les articles sur le portail HANDIMOBILITY

Commenter cet article