LA LOI HANDICAP: UNE LOI SI DIFFICILE A APPLIQUER ?

Publié le par Philippe

UNE LOI SI DIFFICILE A APPLIQUER ?

Grand merci à Gabrielle pour cet article qui fait le point sur cette loi qui a fait couler tant d'encre. Vous pouvez retrouver l'article original sur le blog www.viescolaire.org


La loi Handicap a plus de 18 mois et pourtant tous les textes d'application n'ont pas encore été publiés.Des personnes handicapées se sont regroupées en Haute-Garonne: le Collectif Inter Associatif Handicaps de la Haute-Garonne. (voir le communiqué sur le portail Yanous: http://www.yanous.com/news/editorial/edito061006.html

Cette région n'est pas la seule concernée. En effet, depuis quelques jours, la presse nationale se fait l'écho des difficultés rapportées par les familles ou les associations.

La situation est bien résumée par le président de Trisomie 21: «Affirmer le droit à l'école pour tous sans mettre le dispositif adéquat, c'est comme de dire à quelqu'un : vous avez accès au deuxième étage sans qu'il y ait d'escalier.»

Commençons par les plus petits: à Paris, des parents ont saisi la justice: après avoir obtenu (sur le papier) un AVS pour leur petit garçon autiste de 5 ans, ils ont attendu deux ans en vain: toujours pas d'AVS en vue! "J'avais obtenu l'an dernier l'affectation à mi-temps d'un AVS, je n'ai rien vu venir. J'ai écrit à l'inspecteur d'académie, au médiateur de la République, au secrétaire d'Etat chargé de l'Egalité des chances, je n'ai rien obtenu du tout !", rapporte le père.

L'IA du 1er degré explique: "deux AVS ont été implantés dans cette école mais ces deux emplois ne sont pas occupés car ces deux personnes ont démissionné, c'est une situation anormale mais pas un défaut de prévoyance". Pas de chance... Il promet l'envoi d'un remplaçant.

Une responsable ASH du Snuipp-FSU précise que 100 à 150 élèves handicapés sont dans cette situation à Paris, encore non-scolarisés.
source: Le Monde

Plus loin encore, à la Réunion: le directeur de la MDPH (toute virtuelle) a été remercié après une période d'essai de deux mois. La Maison Départementale des Personnes Handicapées (guichet unique pour toutes les demandes d'aide, de conseil, l'orientation, les démarches...) n'y est pas encore installée alors que cela devait être le cas pour tous les départements au 1er janvier 2006.

Un immeuble enfin acquis cet été, des travaux à prévoir et les anciens fonctionnaires de la Cotorep et de la CDES toujours sans murs. Et des associations qui montent au créneau, excédées par les retards dans la gestion des dossiers...
Source: le Journal de l'Ile

Les enseignants se plaignent d'être mal informés, ce qui rend difficile une prise en charge concertée et efficace pour un élève handicapé. «Depuis la rentrée, ils ont reçu trois notes sur la lecture mais aucune sur l'application de la loi sur le handicap», remarque la FSU!

Les enseignants référents créés par la loi, chargés de suivre chaque élève handicapé d'un bout à l'autre de sa scolarité (excellente idée en soi) ont un nombre de dossiers difficilement compatible avec un suivi humain: sachant qu'il doit réunir l'équipe pluridisciplinaire au moins une fois l'an, la tâche s'annonce ardue avec 200 élèves. Quid des moyens alloués: ordinateur, frais d'affranchissement et de téléphone, pour n'évoquer que le plus urgent? Seront-ils à la charge des EPLE où ces enseignants ont leur point de chute?

Des familles mal informées également ne connaissent même pas l'existence de cet enseignant.
Source: Libération

Le Délégué Interministériel aux Personnes Handicapées, Patrick Gohet, explique les difficultés par un "changement de culture". Toutes les régions seront visitées d'ici mi-décembre afin d'évaluer le chemin restant à parcourir, en vue d'un bilan courant janvier 2007. En attendant, les remarques et doléances peuvent lui parvenir: DIPH.INFO@sante.gouv
Source: Yanous

La rentrée 2006 est la deuxième sous le régime de la "loi Handicap". Les discours généreux doivent laisser la place aux actes.
Rappel:mise en œuvre et suivi du projet personnalisé de scolarisation: Circulaire n°2006-126 du 17 août 2006: http://www.education.gouv.fr/bo/2006/32/MENE0602187C.htm

Retrouvez encore plus d'articles sur le portail HANDIMOBILITY
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article